Patrimoine industriel dans l'Aube

 

Publications de l'APIC :

Patrimoine industriel de l'Aube


Par Gilles Alves, Corado Binel
avec la participation de Jean-Louis Humbert et de Xavier de Massary.

Photographies : Gilles Alves, Corado Binel,
Jacques Philippot, Arnaud Sauer.

Cartographie :
Stéphane Froehlich

Le patrimoine industriel du département de l'Aube présente au premier regard des traits relativement simples du fait d'une double concentration : concentration sectorielle autour de la bonneterie (219 sites sur les 336 recensés ont à un moment ou un autre de leur existence été concernés par l'industrie textile), concentration géographique ensuite dans l'agglomération troyenne, qui regroupe la moitié des sites industriels du département.
Une lecture plus attentive montre cependant le rôle longtemps important des petites industries rurales, que ce soit de la bonneterie, avant qu'elle ne se concentre en ville, des moulins, des tuileries ou enfin de la sidérurgie dans le sud-est du département, au contact des forêts.
Ce volume de la collection « Indicateurs du patrimoine » vise à pallier l'absence de toute synthèse sur l'histoire industrielle auboise.

 

 

 

Coll "indicateurs", SCEREN - CRDP Champagne-Ardenne, DG éditeur

Ouvrage publié
sous la direction du service de l'inventaire général,
direction régionale des Affaires culturelles de Champagne-Ardenne, ministère de la Culture et de la Communication avec le soutien du Conseil général de l'Aube et de la Communauté de l' Agglomération Troyenne

           

Avant-propos par Gracia Dorel-Ferré, présidente de l'APIC

"Plus connue du grand public pour ses vins et ses cathédrales gothiques, la Champagne-Ardenne est en passe de devenir une région de référence en ce qui concerne le patrimoine industriel. Déjà deux volumes de la collection des Indicateurs du patrimoine concernent la Haute-Marne et la Marne. Comme les volumes précédents avaient permis à beaucoup d'entre nous de compléter nos connaissances et en acquérir de nouvelles, ce volume consacré à l'Aube surprendra, à n'en pas douter; et entraîne plusieurs remarques.
Une première concerne le sujet. La Champagne-Ardenne présente l'originalité d'avoir commencé de bonne heure l'inventaire de son patrimoine industriel. Le résultat de cette opération est la mise en évidence d'une grande variété de témoignages, eux-mêmes issus des nombreux « pays » qui se différenciaient dès le milieu du XIXe siècle, lorsque l'industrialisation avançait à grands pas. De ce point de vue, l'introduction de cet ouvrage, due à l'un des meilleurs connaisseurs du sujet, est assez éclairante. Au premier abord, l'Aube c'est la bonneterie, le textile et une bonne proportion des notices sont consacrées à cette quasi monoactivité. Pourtant, on le verra, les témoins de l'agro-industrie sont nombreux et surtout de taille et de qualité considérable, comme les fameux Moulins de Nogent-sur-Seine. Et puis d'autres encore, issus des industries rurales ou des arcs du feu, en prolongement des vallées haut-marnaises : le fer et le verre, avec Bayel et Clairvaux, déterminent des lieux de mémoire industrielle de grande ampleur. Voilà donc un volume qui nous apprendra beaucoup, et qui rendra les plus grands services à un large public d'amateurs, de chercheurs, d'enseignants, mais aussi de tous ceux qui dans la vie de tous les jours sont confrontés à un patrimoine ancien qu'il est plus que jamais indispensable de bien connaître pour pouvoir le comprendre, le protéger, le mettre en valeur, ou tout simplement le prendre en compte.
La deuxième remarque concerne les responsables de cette publication. Contrairement aux précédents, ce volume aura été intégralement réalisé en Champagne-Ardenne, avec des partenaires régionaux. Cette collaboration pour être nouvelle, n'en est pas moins prometteuse. Elle concerne deux structures régionales émanant des Ministères de la Culture et de l'Education, la Direction Régionale des Affaires Culturelles, qui est l'auteur du projet et de son contenu, le Centre Régional de Documentation Pédagogique, qui est co-éditeur aux côtés des Editions Dominique Guéniot et enfin, un troisième partenaire, l'APIC, ou Association pour le Patrimoine Industriel de Champagne-Ardenne, que j'ai l'honneur de présider. Cette association s'est donnée comme finalité d'oeuvrer partout où elle serait utile à la connaissance, à l'étude et à la mise en valeur du patrimoine industriel régional. C'est elle qui, en l'occurrence a fait le lien entre les deux structures émanant de l'Etat. La qualité du résultat obtenu laisse augurer d'autres occasions de travailler ensemble, dans les nouvelles perspectives offertes par la régionalisation. Nous les appelons de nos voeux.

 

Documents :

                     
Catalogue - Les moulins du Nogentais à la vallée de la seine par l'Office de Tourisme de Nogent sur Seine                      

 

Des adhérents de l'APIC et des amis de l'APIC ont publié :

Villes et villages de l'Aube, de la Préhistoire à nos jours qui étudie , entre autres, la répartition et les équipements industriels à différentes périodes avec cartes et illustrations

Sommaire et souscription

  Jean-Louis Peudon
       

 

Photothèque

     
Usine Doré-Doré à Fontaine-Les-Grès   Les moulins de Nogent-Sur-Seine   La cristallerie de Bayel   Nogent-Sur-Seine

       
Le Port de flottage de Brienne-la-Vieille et l’écomusée   Les usines textiles de Romilly à Romilly-sur-Seine   La bonneterie à troyes