Patrimoine industriel dans la Marne

Documents :

             
"Les compagnons de Notre-Dame" Film de Roger Canard (1959 - Châlons en Champagne)              
       
Livret publicitaire - Brasserie La Comète  Châlons en Champagne   Pochette publicitaire (CPA) Pommery & Greno - Reims   Usine de montée des eaux Condé sur Marne   CPA Le Val des Bois Warmeriville (51)  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

In Extenso :

         
Léon Harmel et l'usine chrétienne du Val des bois   In extenso - Thèse / Philippe Delorme        

 

 

 

 

 

 

 

 

Photothèque

           
Le musée du terrain d'aviation de Vraux            
     
Reims : la butte Saint Nicaise   Sillery   La sucrerie de Connantre   Les parties hautes et les combles de la Cathédrale de Reims
             
     
La bibliothèque Carnégie à Reims   Pommery à Reims   Sézanne : le ru des auges   Les Islettes
             
         
De Castellane à Epernay   Pargny sur Saulx        

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publications de l'APIC :

Reims, un laboratoire pour l'habitat : des cités-jardins aux quartiers-jardins.    Collection Patrimoine Ressources


Depuis plus de quatre-vingts ans, l'habitat social rémois s'inscrit dans une tradition d'innovation qui retient l'intérêt des professionnels de l'architecture et de l'urbanisme.
Inspirées des modèles britanniques, les cités-jardins de l'entre-deux-guerres, et plus particulièrement la cité du Chemin vert, constituent encore des références de choix pour concevoir les logements d'aujourd'hui. Pourtant, sous l'influence du mouvement moderne, ce type d'habitat est abandonné après la Seconde Guerre mondiale, au profit des grands ensembles de logements collectifs, aujourd'hui en prise à de graves difficultés. Au milieu des années 1970, apparaissent dans l'agglomération rémoise, des modèles d'urbanisme plus conformes aux désirs des habitants. Sous l'incitation des pouvoirs publics, les architectes et les maîtres d'ouvrage y expérimentent de nouvelles formes d'habitat. Dès lors, les réalisations innovantes ne cessent de se multiplier. Ce qui fera souvent considérer cette ville comme un laboratoire d'expérimentation architecturale.
L'histoire des principaux quartiers d'habitat social rémois ainsi que les circonstances et les pratiques qui ont forgé un savoir-faire local dans le domaine du logement sont l'objet de cet ouvrage qui pourra en outre apporter aux Rémois des informations sur la manière dont s'est élaboré leur cadre de vie.

Réf. : 51000B44 - 20 € - 116 p.
CRDP de Champagne-Ardenne, 2006

 

Le hors-série de l'APIC n°2, Chemin-Vert, une cité-jardin idéale
 

"Dès le début de 1921, alors que le déblaiement des ruines de la ville, entrepris par l'État, était loin d'être terminé, on vit se dresser au sud-est de Reims, en pleins champs, sur un terrain en pente douce, naguère encore sillonné par les tranchées, un foisonnement de maisonnettes aux vives couleurs". Maurice Hollande

En effet, le contraste devait être saisissant entre une ville rasée par les bombardements ennemis et la cité-jardin du Chemin Vert, toute neuve avec ses maisons pimpantes et ses jardins en fleurs qui avait surgi à la périphérie de Reims.
Pensé et voulu par Georges Charbonneaux, président de la société d'Habitations Bon Marché " Le Foyer Rémois ", puis réalisé par l'architecte Marcel Auburtin, le Chemin Vert accueillait les familles nombreuses ouvrières. Offrir à l'ouvrier les moyens de son épanouissement physique et moral, en lui attribuant un logement propre et confortable, pour le détourner du cabaret et de la propagande communiste, protéger la famille et l'enfance, telle était l'ambition affichée par le Foyer Rémois.
Celui-ci, omniprésent, exerçait " une douce rigueur " sur la population. M. Sauvegrain, le gardien, observait les allées et venues de chacun et grondait les enfants qui arrachaient les fleurs. L'Abbé Croutelle veillait sur la moralité de ses ouailles. M. Millet, le jardinier, incitait les pères de famille à cultiver leur potager. Mlle Grès régnait sur les travaux ménagers et enseignait la bonne tenue des logements tandis que le couple Chalté consignait avec minutie le moindre incident dans le livre de maison.
À partir de 1932, c'est grâce à l'engagement corps et âme d'Yvonne Voisin devenue "résidente sociale" que la cité-jardin connut une vie socio-culturelle intense. C'est grâce à ses archives personnelles, ouvertes pour la première fois, qu'on perçoit mieux l'état d'esprit et les motivations des principaux acteurs : Georges Charbonneaux, Paul et Yvonne Voisin, Philippe et Jeanne Chatelin.
À travers l'histoire singulière d'une cité-jardin, c'est aussi celle du service social de l'entre-deux guerres qui nous est racontée là, avant que l'État ne vienne se substituer à l'initiative privée charitable.

Chemin vert L'oeuvre d'éducation populaire dans une cité jardin emblématique Reims 1919-1939
Cahier hors série de l'APIC Réf. 510 00 B 14 - 187 p.
CRDP de Champagne-Ardenne, 2002

 

Patrimoine industriel de la Marne
  Le département de la Marne doit la formation de son tissu industriel à deux de ses fleurons le vignoble et l'élevage ovin.
Produits à la campagne, vins de champagne et laine de mouton ont bénéficié d'une tradition commerciale et urbaine fortement ancrée dans la région et de voies de communication dépourvues d'obstacle. Leur finition et leur négoce se sont développés dans les agglomérations, générant des industries annexes. Ainsi les sites urbains - Reims surtout, mais aussi Épernay, Châlons-en-Champagne ou Vitry-le-François - concentrent-ils les deux tiers du patrimoine industriel de ce département, tandis que les zones rurales révèlent un semis industriel composé d'unités de production à peine sorties de l'artisanat.
Ce corpus de 253 sites est le résultat du recensement systématique, entrepris entre 1988 et 1996, des établissements industriels créés avant 1950. Bien que doté d'édifices représentant les grands types d'architecture industrielle, et que rendant compte d'une époque capitale du développement de la société et des richesses du département, le patrimoine industriel de la Marne apparaît globalement délaissé.
Ce titre de la collection " Indicateurs " pallie l'absence de toute synthèse sur l'histoire industrielle marnaise.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Travaux universitaires :

    Florent Fermé

Les villages ouvriers de la vallée de la Suippe, dans la Marne.
Le village de Saint Masmes

DOMAINE ARCHITECTURE ET COMPLEXITÉ
HISTOIRE ET PATRIMOINE DE L'ARCHITECTURE DU XXe SIÈCLE

  MÉMOIRE de fin d'étude
École Nationale Supérieure d'Architecture de Strasbourg
           
  Philippe Delorme Jules Rozet maître de forges et notable en Haute-Marne au XIXe siècle (1800 - 1871)   Thèse pour le Doctorat d’Histoire
           
    Stéphane Piotrowski

Réseau et stratégie commerciale d'une maison de Champagne, à travers l'étude de sa correspondance commerciale. L'exemple de la maison Pommery. 1858 - fin du XIXième siècle

  Mémoire de maîtrise

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Des adhérents de l'APIC et des amis de l'APIC ont publié :

La Marne Pays de la bière   sous la direction de Franck Tourtebatte
       
La faïencerie du Bois d'Epense dite "des Islettes" - Une manufacture à l'étude   sous la direction de Jean Rosen